Brenda

VOICI MES CONSEILS POUR VOUS AIDER À COMPRENDRE :

  • Informez-vous plus au sujet de l’Alzheimer et observez directement les personnes qui vivent la maladie. C’est facile de s’informer au sujet de l’Alzheimer en lisant des documents. C’est autre chose de vivre avec.
  • Sachez que des changements surviendront. La personne avec qui je me suis mariée il y a 49 ans m’est parfois comme étrangère. Bien que mon mari soit physiquement identique, il agit de manière tellement différente! On ne sait jamais combien de temps dureront les choses, car elles changent tous les jours.
  • Soyez patient avec lui. Bien qu’il ait changé, je ne lui en veux pas. Ce n’est pas de sa faute. C’est une maladie. Ce n’est pas facile, mais la patience est primordiale.
  • On peut encore profiter de la vie. Mon mari est une personne très agréable et facile à vivre. On profite encore de nos promenades matinales et de notre café de l’après-midi. Il adore aussi écouter de la musique et regarder des comédies à la télévision.

Mon mari a reçu son diagnostic d’Alzheimer à 73 ans, il y a 3 ans.

À ce moment-là, il prenait des médicaments pour son arthrite. Au départ, je croyais qu’il était désorienté à cause des effets secondaires des médicaments. Cependant, les troubles ont persisté même sans ces derniers. C’est alors que j’ai su que c’était l’Alzheimer.

Mes médecins et les fournisseurs de soins de santé m’ont beaucoup soutenue. Ils m’ont aiguillée vers des groupes de soutien. Nos amis et membres de la famille ont aussi été très bons avec nous. Ils nous accompagnaient dans certains endroits, ou ils restaient avec mon mari lorsque je devais sortir. D’autres nous ont évités, car ils ne comprenaient pas ce qui se passait ou ne savaient pas comment lui parler.

Les gens observaient et se demandaient ce qui se passait. Souvent, je sens que les autres me jugent; je sens qu’ils s’attendent à ce que je fasse tout, mais ce qu’ils ne comprennent pas c’est que je fais de mon mieux. D’autres pensent que mon mari ne sait rien, mais je sais qu’il se rend encore compte de la manière dont les gens nous traitent… et ça le touche profondément. Les gens doivent avoir plus conscience de ce qu’est l’Alzheimer et de ce que ce trouble signifie, non seulement pour la personne qui vit avec (comme mon mari), mais aussi pour l’aidant (comme moi).

VOICI MES CONSEILS POUR VOUS AIDER À COMPRENDRE :

  • Informez-vous plus au sujet de l’Alzheimer et observez directement les personnes qui vivent la maladie. C’est facile de s’informer au sujet de l’Alzheimer en lisant des documents. C’est autre chose de vivre avec.
  • Sachez que des changements surviendront. La personne avec qui je me suis mariée il y a 49 ans m’est parfois comme étrangère. Bien que mon mari soit physiquement identique, il agit de manière tellement différente! On ne sait jamais combien de temps dureront les choses, car elles changent tous les jours.
  • Soyez patient avec lui. Bien qu’il ait changé, je ne lui en veux pas. Ce n’est pas de sa faute. C’est une maladie. Ce n’est pas facile, mais la patience est primordiale.
  • On peut encore profiter de la vie. Mon mari est une personne très agréable et facile à vivre. On profite encore de nos promenades matinales et de notre café de l’après-midi. Il adore aussi écouter de la musique et regarder des comédies à la télévision.
Découvrez plus d'histoires
Accessibility