Earl

VOICI MES CONSEILS POUR VOUS AIDER À COMPRENDRE :

  • Informez-vous au sujet de l’Alzheimer. Ne supposez rien. Faites vos devoirs : parlez aux autres personnes qui vivent cette expérience et n’ayez pas peur de poser des questions.
  • Soyez réaliste, mais respectueux et attentionné. Il ne fait aucun doute que l’Alzheimer est une maladie difficile. La personne dont vous vous occupez changera au fur et à mesure de la progression du trouble. Je le vois avec mon propre père… mais c’est encore mon père. C’est encore un être humain qui mérite le respect et qui a le droit de participer aux décisions qui touchent son avenir.
  • Soyez proactif vis-à-vis de votre santé. J’ai appris que l’Alzheimer pouvait survenir chez n’importe qui, à tout moment. C’est pourquoi il est important de faire tout ce qui est en notre pouvoir maintenant pour réduire ce risque. Améliorez votre régime alimentaire, augmentez vos activités physiques et stimulez votre cerveau.

Mon père a reçu un diagnostic d’Alzheimer en 2016.

Lorsque le diagnostic a été confirmé, ce fut un choc. Ça a été difficile de croire que mon père, Earl Senior, avait l’Alzheimer. On entend tout le temps que d’autres personnes sont touchées par ce trouble, mais je n’y connaissais pas grand-chose et j’ai commencé à m’inquiéter de mon propre avenir.

Dès qu’il a reçu son diagnostic, son médecin lui a prescrit des médicaments, mais il a eu des difficultés à remettre immédiatement son permis de conduire. Perdre son indépendance a été difficile, mais sa sécurité et celle des autres venaient avant tout.

Les personnes qui me connaissent et connaissent ma famille nous ont beaucoup aidés et épaulés lorsque nous leur avons annoncé la nouvelle, mais c’était difficile pour les membres de ma famille proche de se faire à l’idée. Certains d’entre eux ont commencé à creuser dans leur généalogie pour voir si une personne avait été touchée par la maladie.

En ce qui me concerne, j’ai commencé à faire des recherches sur l’Alzheimer pour être prêt et aider mon père autant que possible. En tant que père de deux enfants, c’est important que je sois là pour mon lui à chaque étape de son cheminement avec l’Alzheimer.

Est-ce que j’ai vécu une forme de stigmatisation? Ce que je peux vous dire, c’est que j’ai appris que de nombreuses personnes supposent automatiquement qu’une fois qu’on a cette maladie, ce n’est qu’une question de temps avant de « succomber ». Les personnes comme mon père ont encore de nombreuses années à vivre. Il suffit de s’adapter à leur vie et de les soutenir du mieux possible.

VOICI MES CONSEILS POUR VOUS AIDER À COMPRENDRE :

  • Informez-vous au sujet de l’Alzheimer. Ne supposez rien. Faites vos devoirs : parlez aux autres personnes qui vivent cette expérience et n’ayez pas peur de poser des questions.
  • Soyez réaliste, mais respectueux et attentionné. Il ne fait aucun doute que l’Alzheimer est une maladie difficile. La personne dont vous vous occupez changera au fur et à mesure de la progression du trouble. Je le vois avec mon propre père… mais c’est encore mon père. C’est encore un être humain qui mérite le respect et qui a le droit de participer aux décisions qui touchent son avenir.
  • Soyez proactif vis-à-vis de votre santé. J’ai appris que l’Alzheimer pouvait survenir chez n’importe qui, à tout moment. C’est pourquoi il est important de faire tout ce qui est en notre pouvoir maintenant pour réduire ce risque. Améliorez votre régime alimentaire, augmentez vos activités physiques et stimulez votre cerveau.
Découvrez plus d'histoires
Accessibility