Tanis

VOICI MES CONSEILS POUR VOUS AIDER À COMPRENDRE :

  • Développez un système de soutien sur lequel vous pouvez compter. Vous pourrez ainsi faire part de vos sentiments et compter sur les autres qui pourront vous aider.
  • Demandez des renseignements ou une deuxième opinion. Cela fait partie de votre travail.
  • Chérissez chaque moment que vous partagez et chaque souvenir que vous avez avec les membres de votre famille.
  • Soyez patient et compatissant. Les membres de votre famille ont besoin de vous pour affronter les nombreux changements provoqués par la maladie.
  • La vie peut être folle. Prenez votre temps et prenez soin de vous en affrontant vos défis.

Je suis atteint d’une maladie cérébro-vasculaire, mais en me regardant, c’est impossible à deviner. Lorsque je suis dans la communauté, je n’ai pas peur de le dire aux gens pour obtenir l’aide dont j’ai besoin.

Cela fait quelques années que j’ai reçu le diagnostic, mais je gère très bien la situation. C’est vrai que je m’aperçois des changements qui s’opèrent en moi, mais je vis encore dans mon appartement et je suis bénévole au chenil. Je participe également au groupe de soutien de la Société Alzheimer… et ça m’a vraiment sauvé la vie; l’excellent leadership et les solides liens d’amitié que j’y ai tissés m’ont aidé à rester fort.

J’ai la chance d’être encore assez indépendant et je crois avoir une bonne vie. Des amis me comprennent. Si un mot vient à me manquer au cours d’une conversation, je dis « Tu vois ce que je veux dire »… mes amis ne me demandent pas de trouver le mot qui convient.

Les gens doivent savoir qu’ils peuvent parler à une personne vivant avec l’Alzheimer. Nous souhaitons être bien traités et on ne veut pas que l’on nous prenne pour des personnes instables ou folles. Mais, parfois, il est difficile de nous différencier des autres parce qu’on ne se déplace pas obligatoirement en fauteuil roulant ou avec une canne. Aussi, si j’ai de la difficulté à faire quelque chose, comme trouver un produit dans un magasin, je dis au préposé que j’ai l’Alzheimer. J’ai découvert que certaines personnes sont heureuses de nous aider.

Je crois qu’en étant honnête, on peut sensibiliser celles et ceux qui pourraient ne pas comprendre ce qu’est l’Alzheimer. Une fois qu’ils nous voient comme des personnes qui ont parfois besoin d’un peu d’aide, ils nous verront comme qui nous sommes : des personnes qui vivent leur vie avec l’Alzheimer… à leur manière.

VOICI MES CONSEILS POUR VOUS AIDER À COMPRENDRE :

  • Développez un système de soutien sur lequel vous pouvez compter. Vous pourrez ainsi faire part de vos sentiments et compter sur les autres qui pourront vous aider.
  • Demandez des renseignements ou une deuxième opinion. Cela fait partie de votre travail.
  • Chérissez chaque moment que vous partagez et chaque souvenir que vous avez avec les membres de votre famille.
  • Soyez patient et compatissant. Les membres de votre famille ont besoin de vous pour affronter les nombreux changements provoqués par la maladie.
  • La vie peut être folle. Prenez votre temps et prenez soin de vous en affrontant vos défis.
Découvrez plus d'histoires
Accessibility